Zámek Žďár

Histoire du château et du monastère

1252
Fondation du monastère cistercien de Studnice Bienheureuse Vierge Marie et des colonies de Žďár, qui furent initiés par le père de sainte Zdislava, Přibyslav de Křižanov, et réalisés par ses gendres Boček de Zbraslav et Smil de Lichtenbourg.
1300
Débuts difficiles décrits par le moine Jindřich Řezbář dans la chronique en vers latins CRONICA DOMUS SARENSIS, lorsque la communauté monastique vivait dans des cabanes en bois et entreprit la construction d’une église en pierre.
1458
Le monastère devient la propriété du roi Georges, seigneur de Kunstat et de Poděbrady (Jiří z Kunštátu a Poděbrad et descendant du fondateur du monastère. Pendant son règne (1458 – 1471) il tente de rénover le monastère qui a été pillé et brûlé durant les guerres hussites.
1614
Le monastère devient la propriété du cardinal François de Ditrichstein (František z Ditrichštejna), évêque d’Olomouc et laisse se transformer la prélature (logement de l’abbé) en château.
1638
Abbé de Velehrad Jan Greifenfels de Greifenfels, qui était considéré comme le deuxième fondateur du monastère, achète l’ancienne propriété monastique à Maxmilien de Ditrichstein.
1689
Le monastère est victime d’un grand incendie. L’église Sainte Marguerite est bâtie lors de la rénovation.
1705
L’abbé Václav Vejmluva prend la tête du couvent et appelle à lui le célèbre architecte Jan Blažej Santini - Aichel, le sculpteur Řehoř Theny, et le peintre Michael Willmann.
1722
Période de transformations du domaine en l’un des sièges ecclésiastiques les plus importants avec la consécration de l´église de pèlerinage Saint Jean Népomucène à Zelená hora (« Montagne verte »).
1784
A la suite d’un important incendie, l’abbé Otto Steinbach de Kranichstein
Requiert auprès de Joseph II la fermeture du monastère.
1826
Le domaine devient la propriété du Haut Maréchal du royaume, le comte tchèque Josef Vratislav de Mitrovic.
1930
La lignée des comtes Kinský originaire de Chlum hérite des terres seigneuriales et devient ainsi le dernier propriétaire du lieu.
1948
L’ancien monastère, aujourd’hui le château et toutes les terres seigneuriales de Žďár sont nationalisés.
1991
Les terres seigneuriales sont restituées à la famille Kinský.
1994
L’église de pèlerinage de Zelená Hora est inscrite sur la liste du patrimoine culturel mondial de l‘UNESCO.

Vous pouvez être intéressé