Zámek Žďár

Matěj Josef Sychra

1776 – 1830

Prêtre, écrivain et musicien Matěj Josef Sychra ne vit que jusqu’à l’âge de trente-cinq ans. Il étudie au lycée des Piaristes à Prague où il continue ses études de théologie à la faculté de Lettres de l’Université Charles. Après l’obtention de sa prêtrise, il exerce d’abord sur les hauteurs tchéco-moraves à Sebranice, Bystré a Bělá. Sa prêtrise est progressivement parsemée de problème de santé avec lesquels le jeune homme doit apprendre à vivre. Il est atteint du typhus puis à la suite d’une chute souffre d’une grave blessure au niveau des vertèbres qui l’oblige à être opéré. De retour de l’hôpital, le jeune homme instable se jette du haut d’une galerie. Sychra se blesse alors le genou et boite depuis ce temps-là.

A partir de 1808 il exerce dans la paroisse de Jimramov, où il s’adonne à l’essentiel de ses travaux linguistiques, éducatifs et autres. En 1824 il loge à la paroisse de la maison monastique de Žďár nad Sázavou. A cette époque la ville est agitée par des disputes de notables. En outre, l´église de pèlerinage Saint Jean Népomucène à Zelená hora est en mauvais état au point qu’avant l’arrivée de Matěj Josef Sychra on pensait à la détruire. L’éclairé Sychra consacre pourtant tous ses efforts et les finances à la réparation de ce monument baroque. Il s’emploie à systématiser le cimetière au sein du domaine, ce qui conditionne un renouvellement des services religieux. Il organise des collectes pour la reconstruction de l’église et y consacre toute sa succession. Ses efforts sont couronnés de succès, lorsque le 16 mai 1829 ce bâtiment unique est de nouveau consacré. Moins d’un an plus tard, ce prêtre plein d’abnégation s’éteint. Il est enterré sur les lieux de l’église à laquelle il a redonné la vie.

Vous pouvez être intéressé