Zámek Žďár

Václav Vejmluva

1670 –1738

Homme remarquable qui, avec Jan Blažej Santini-Aichel, a fait de Ždár nad Sázavou le centre du Baroque gothique, est le fils d’un brasseur de monastère dans le Vieux Brno. Il entre dès l’âge de dix-huit ans dans la confrérie des moines cisterciens à Ždár. Après des études à Prague et sa consécration en tant que prêtre Václav Vejmluva n’a pas la tâche facile alors que comme économe et plus tard secrétaire de l’abbé il doit surveiller la rénovation du domaine monastique et ses finances, détruits par un incendie.

Alors qu’en 1705, à 35 ans, il est élu abbé, le domaine a été reconstruit et les dettes effacées. C’est un an plus tard que l’abbé de Ždár fait la rencontre probablement la plus importante de sa vie lorsqu’il doit coopérer avec le jeune et talentueux Jan Santini-Aichel. Ils conçoivent ensemble la reconstruction du domaine entier et principalement la construction de l´église de pèlerinage Saint Jean Népomucène à Zelená hora (« Montagne verte »).

C’est avec les mêmes efforts que Václav Vejmluva se consacre à la gestion du lieu et à la résolution de problèmes d’ordre social. Sur les propositions de Santini a été construit par exemple un hospice. Grâce aux succès obtenus dans ce domaine, l’abbé est élevé à une dignité de conseiller impérial. En 1735 son effort culmine dans les célébrations en l’honneur des 500 ans du monastère. Le triomphe des 30 ans de travail de Vejmluva est pourtant de courte durée. Deux ans plus tard, le 9 mai 1737, le monastère est victime d’un incendie d’origine. L’incendie détruit une grande partie de la bibliothèque, du matériel et des décorations du couvent. L’anéantissement de l’œuvre de sa vie signe la fin de Václav Vejmluva. Trois jours après le désastre il est victime d’une crise d’apoplexie. Il meurt un peu moins d’un an plus tard.

Vous pouvez être intéressé