Zámek Žďár

Zelená hora (« la montagne verte »)

La construction exceptionnelle de l’église de pèlerinage de Saint Jean Népomucène dont les plans forment une étoile à cinq branches est née de la collaboration fertile de l’abbé du monastère de Žďář Václav Vejmluv et de l’architecte génial Jan Blažej Santini-Aichel.

C’est la découverte en 1719 dans la cathédrale Saint Guy de tissus conservés dans le tombeau de Saint Jean Népomucène qui est à la source de la construction de cette église. La légende raconte que le prêtre a payé de sa vie le silence qu’il a gardé du secret qui lui avait été confié par la reine Sophie. Dès la conception de l’église la symbolique liée à ce saint apprécié du Baroque apparait. Santini-Aichel et l’abbé Vejmluva sont rompus à la symbolique chrétienne et à l’étude cabalistique qui elle aussi est présente dès le début. Santini présente un projet très personnel sans prendre en compte les usages de l’époque. L’image de l’étoile devait avoir le premier rôle dans l’esprit de l’abbé Vejmluva. Santini-Aichel donne à cette idée une forme particulièrement saisissante appréciée encore jusqu’à aujourd’hui. L’église est construite sur des plans dont la forme est celle d’une étoile à cinq branches. On dit qu’une couronne à cinq étoiles est apparue à la surface de la rivière Vltava à l’endroit où Saint Jean Népomucène s’est noyé. Ce symbole se répète dans d’autres éléments de la construction. On pénètre dans le lieu par cinq entrées, on trouve dans le temple cinq chapelles et cinq autels. Le mot latin TACUI, qui signifie « Je me suis tu », est aussi composé de cinq lettres. La coupole de l’église est ornée d’une grande langue rouge, autre symbole de Saint Jean Népomucène, cerclée de flammes d’où s’échappent des rayons lumineux.

L’église de Zelená Hora est devenue l’un des lieux de pèlerinage baroques les plus visités. L’incendie qui a éclaté le 16 juillet 1784 a détruit le monastère de Žďár et le toit de l’église. A la demande de l’abbé Otto Steinbach de Kranichstein le monastère a été supprimé et fermé. Le prêtre Matěj Josef Sychra au début du 19ème siècle s’est employé à sauver une partie de l’église. Le lieu encore détérioré a dû attendre les années 70 et le début des années 80 du 20ème siècle pour être rénové. En 1994 le lieu a été inscrit sur la liste du patrimoine culturel et naturel de l’UNESCO.

Contact:

  • Římskokatolická farnost Žďár nad Sázavou – II
    Správa poutního kostela sv. Jana Nepomuckého na Zelené hoře
    Zámek 2/2
    591 02 Žďár nad Sázavou
  • Informations, réservation des visites, guides:
    • zelena-hora.cz
    • e-mail: info@zelena-hora.cz
    • mob: +420 724 758 993

Heures d'ouverture:

AVRIL: samedi, dimanche (9 - 17)
MAI - SEPTEMBRE: lundi - dimanche (9 - 17)
OCTOBRE: samedi, dimanche (9 - 17)
NOVEMBRE - MARS: fermé

Vous pouvez être intéressé